avril 2017


50e anniversaire de l'ouverture de l'échangeur Turcot

Le mardi 25 avril 1967 à 6 h du matin, l'échangeur Turcot était ouvert à la circulation. Après 2 ans de travaux, l'inauguration a lieu juste à temps pour faciliter l'accès au site de l'Exposition universelle de Montréal de 1967.

BAnQ_06M_E6S7SS1_P693021-1.jpg L'échangeur Turcot au sud de l'autoroute Décarie, 1969. Photo : Bibliothèque et archives nationales du Québec / Gabor Szilasi.

L'échangeur figure parmi les ouvrages d'art les plus complexes construits à cette époque en Amérique du Nord. Sa réalisation, qui aura coûté près de 25 millions de dollars, a soulevé d'importants défis de conception.

Les ingénieurs de l'époque ont dû composer avec les besoins liés au maintien du trafic maritime sur le canal de Lachine et les activités ferroviaires de la cour de triage Turcot. Les infrastructures devaient donc avoir un dégagement suffisant pour laisser passer les bateaux à mâts. La construction d'un tunnel de 425 mètres de longueur pour permettre le passage des voies ferrées du Canadien National, sous l'échangeur, a aussi été nécessaire.

MTQ_641006_00015_Web.jpg Construction de l'échangeur Turcot, 1964. Photo : Ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports.

C'est dans un contexte marqué par une forte demande en matière d'infrastructures routières, générées par les nouvelles banlieues, que l'échangeur Turcot a été planifié et mis en place en même temps que la construction des grands axes autoroutiers qu'il raccorde (autoroutes 20, 15 et 720). L'échangeur, avec ses 13 bretelles, est devenu une plaque tournante de la circulation de la région métropolitaine.

Tourné vers l'avenir

Le 29 juin 2007, le gouvernement du Québec annonce le projet de reconstruction de l'échangeur Turcot, la structure ayant atteint la fin de sa durée de vie utile. La fin des activités ferroviaires à l'ancienne gare de triage Turcot du Canadien National (acquise par le Ministère en 2003) et le changement de vocation du canal de Lachine offrent de nouvelles possibilités de mise en valeur du territoire.

Cette année sera la dernière où il sera possible de voir l'échangeur tel qu'on le connaît. Au fur et à mesure de la mise en service des nouvelles infrastructures, les bretelles de l'échangeur Turcot actuel sont démantelées. C'est maintenant 44 % de l'ensemble du projet qui est terminé.

Retour vers le haut


Gagnez votre visite du chantier!

Gagnez votre visite du projet Turcot-01.jpgEn cette année anniversaire, une activité spéciale est organisée afin de permettre à 45 citoyens de remporter une visite pour deux du chantier Turcot, le samedi 10 juin prochain.

Accompagnés de représentants du Ministère et de KPH Turcot, les participants auront la chance de  saisir l'ampleur de cet immense chantier et d'en apprendre davantage sur les défis de sa réalisation. Pour participer, les personnes intéressées doivent faire parvenir d'ici le 21 mai un court texte indiquant pourquoi elles souhaiteraient visiter le chantier.

 

Période d'inscription : du 24 avril au 21 mai 2017.

Règlements et inscription sur le site Web Turcot.

 

Retour vers le haut


Maintien de l'échangeur actuel

Avec plus de 300 000 véhicules qui l'empruntent chaque jour, reconstruire l'échangeur Turcot, pratiquement au même endroit, tout en maintenant la circulation sur une partie des anciennes structures, est tout un défi.

 Martin Delisle 30novembre 2018.jpgSouvenir de l'échangeur, 30 novembre, 2008. Photo : Martin Delisle.

À la Direction générale du projet Turcot, du Ministère, une équipe de trois ingénieurs travaillent à temps plein afin d'assurer le maintien des infrastructures actuelles de l'échangeur Turcot jusqu'à leur démantèlement par KPH Turcot.

« Des réparations importantes ont été faites dans les dernières années », mentionne Emmanuelle Gosselin-Lessard, ingénieure junior responsable des travaux de maintien sur l'échangeur actuel. Les travaux de maintien les plus courants sont le renforcement de piles et de chevêtres, le remplacement de dalles et de drains, la sécurisation afin d'éviter l'effritement de béton et le calfeutrage de fissures.

« Le Ministère s'assure que l'échangeur est sécuritaire pour les utilisateurs par diverses inspections et suivi à l'aide d'outils de surveillance », explique Marie-Anne Thibault, ingénieure junior.

Dans le cadre du projet Turcot, certaines bretelles doivent être modifiées au cours de la réalisation des travaux afin de permettre la construction des nouvelles infrastructures. Par exemple, le démantèlement partiel d'une bretelle peut être requis afin de dégager une aire de travail. Les équipes de KPH Turcot doivent alors apporter des modifications à la partie qui reste en place afin qu'elle puisse supporter la circulation en toute sécurité. « Initialement, les structures n'ont pas été conçues pour de telles modifications », explique Marie-Anne Thibault. L'équipe du Ministère affectée au maintien consacre une grande partie de son temps à assurer un suivi serré de ces structures.  « Il n'y a aucune tolérance, c'est risque zéro », soutient-elle.

Retour vers le haut


Le projet Turcot au 52e Congrès de l'Association québécoise des transports

Du 3 au 5 avril avait lieu le 52e Congrès de l'Association québécoise des transports (AQTr), un événement destiné aux professionnels du secteur des transports. Le projet Turcot était mis en valeur sur toutes les tribunes : présentations, kiosque et visite technique.

 SBB_AQTR.jpgUne dizaine d'ingénieurs du Ministère ont notamment participé à l'animation d'un kiosque portant sur ce projet majeur.

Les participants ont eu la chance d'en apprendre davantage sur l'avancement du projet Turcot et les défis entourant sa réalisation. Une dizaine d'ingénieurs du Ministère ont notamment participé à l'animation d'un kiosque portant sur ce projet majeur. Certains ont aussi eu un coup d'œil unique sur les futures infrastructures  en essayant  la réalité virtuelle en trois dimensions (lunettes 3D) conçue par WSP. Laurent Lessard, ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports a profité de sa visite au congrès pour rencontrer les représentants du projet.

AQTR.JPG Stephan Deschênes, directeur du projet Turcot et Laurent Lessard, ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports. Photo : Normand Huberdeau pour l'AQTr

Quelques congressistes ont également eu la chance de constater l'ampleur du projet en effectuant une visite technique au cœur du chantier en compagnie de représentants du Ministère et de KPH Turcot.

Retour vers le haut 


À la Découverte du projet Turcot

Le 23 avril dernier, un segment de l'émission Découverte, diffusée à Radio-Canada, a été consacré au projet Turcot.

IMG_0109.jpgDepuis l'automne 2016, l'équipe de tournage travaille à la réalisation de ce reportage en vue du 50e anniversaire de l'inauguration de l'échangeur Turcot. De nombreuses visites sur le chantier et entrevues ont été réalisées. Le maintien de la mobilité, le traitement des sols et la gestion du chantier avec les nouvelles technologies ont principalement été abordés.

Si vous souhaitez voir l'émission, elle est disponible sur le site Web ICI tou.tv.

Retour vers le haut


Comités bon voisinage 

Les prochains comités de bon voisinage tiendront leurs rencontres les 29 mai 2017 (NDG-Westmount) et 13 juin 2017 (Sud-Ouest).

Deux comités de bon voisinage ont été mis sur pied afin de faciliter les échanges entre les riverains des secteurs touchés et le Ministère. Ces derniers visent à maintenir un dialogue tout au long des travaux, aussi bien avec les résidents que les entreprises et les institutions touchées par le projet. Les rencontres des comités de bon voisinage permettent de faire le point sur les travaux, d'aborder les préoccupations de chacun et de travailler à mettre en place des solutions communes. Ces rencontres sont publiques, et toute personne intéressée peut y assister.

Rencontre du Comité NDG-Westmount

Le 29 mai 2017, de 19 h à 20 h 30, à l'Hôtel de ville de Westmount (4333, rue Sherbrooke Ouest).

Rencontre du Comité du Sud-Ouest

Le 13 juin 2017, de 19 h à 20 h 30, au Centre récréatif, culturel et sportif Saint-Zotique (75, rue du Square-Sir-George-Étienne-Cartier).

Consultez la section des comités de bon voisinage du site Web afin de voir les dernières présentations.

Retour vers le haut


Entre deux diffusions du bulletin Turcot ou pour obtenir plus d'information sur les travaux en cours, nous vous invitons à consulter la section « Travaux » du site Web. Outre les entraves et les mesures d'atténuation, vous y trouverez les chemins de détour et des photographies. Pour tout commentaire, toute question ou toute plainte, communiquez avec nous au 514 873-1372 ou par courriel à l'adresse suivante : turcot.commentaires@transports.gouv.qc.ca.