Juillet-août 2019

    Survol en images de l'avancement du projet
    L'ABC du mur de soutènement
    Un enduit pour les graffitis
    Poursuite des fouilles archéologiques : village de Saint-Henri-des-Tanneries
    Les membres des comités de bon voisinage visitent le chantier


    Survol en images de l'avancement du projet

    La construction des nouvelles infrastructures du projet Turcot va bon train. Voici en images l'avancement du projet dans chacun des secteurs.

    Échangeur Turcot

    Trois bretelles devraient être ouvertes à la circulation dans leur configuration définitive cette année, à commencer par la bretelle menant de l'autoroute 15 en direction nord à l'autoroute 20 en direction ouest, qui ouvrira le 26 août. La mise en service de la bretelle menant de l'autoroute 20 en direction est à l'autoroute 15 en direction nord et de celle menant de l'autoroute 15 en direction sud à l'autoroute 20 en direction ouest suivront au cours de l'automne.

     1-190731_SC_3.S49-3.R45_0022.JPGFinalisation de la bretelle de l'autoroute 15 en direction nord vers l'autoroute 20 en direction ouest (31 juillet 2019). Photo : KPH Turcot

    2-190801_Bretelle G_0001W.jpg Construction de la bretelle de l'autoroute 20 en direction est vers l'autoroute 15 en direction nord. Il s'agit de la plus longue bretelle de l'échangeur (1er août 2019). Photo : Édith Martin

    3-190801_Bretelle H_0002W.jpg Construction du tablier de la bretelle de l'autoroute 15 en direction sud vers l'autoroute 20 en direction ouest (1er août 2019). Photo : Édith Martin

    Autoroute 15 en direction sud (secteur Décarie)

    La construction de l'autoroute 15 en direction sud avance à bon rythme dans le secteur du pont Saint-Jacques. Les équipes travaillent notamment à la construction du mur de soutènement en contrebas de la rue Addington et à celle de l'entrée de l'autoroute 15 en direction nord depuis la rue Saint-Jacques.

     4-4R4E9309W.jpgVue aérienne de la construction de l'autoroute 15 en direction sud et de  l'entrée vers l'autoroute 15 en direction nord depuis la rue Saint-Jacques (août 2019) Photo : Air Photo Max

    Autoroute 15 en direction sud (secteur Côte-Saint-Paul)

    Au sud du canal de Lachine, les travaux de construction de l'autoroute 15 en direction sud se sont intensifiés avec le bétonnage de sections de l'autoroute et l'édification des différents ponts d'étagement. D'ici la fin de l'année, une partie de la nouvelle autoroute 15 en direction sud sera mise en service dans le secteur du boulevard De La Vérendrye.

    5-190718_EF-2-E_St-Remi_0002W.jpg Construction du pont d'étagement de l'autoroute 15 en direction sud au-dessus de la rue Saint-Rémi (18 juillet 2019).  Photo Édith Martin

    Pont au-dessus du canal de Lachine

    La dernière poutre du pont de l'autoroute 15 en direction sud, au-dessus du canal de Lachine, a été installée le 6 août dernier.

     6-IMG_5086W.jpgInstallation de la dernière poutre (6 août 2019). Photo : KPH Turcot

    Les équipes procèdent actuellement à l'installation de 450 prédalles, soit des dalles en béton qui, une fois jointes, constitueront le tablier du pont. Ces travaux s'échelonneront jusqu'en septembre. L'asphaltage sera ensuite réalisé. L'ouverture du pont en direction sud se fera à l'été 2020 après l'installation du mât et des haubans.

    Route 136 en direction ouest

    Au cours de l'été, le mur de soutènement de la nouvelle route 136 en direction ouest a été finalisé et la construction de la chaussée de béton a débuté. Trois voies sur quatre de la nouvelle route 136 en direction ouest (A-720) seront ouvertes à la fin de cette année. D'ici l'ouverture de la route 136 en direction ouest (A-720), différentes interventions seront faites, notamment l'éclairage, la construction des glissières de sécurité et le marquage.

     7-4R4E9497W.jpgConstruction de la route 136 en direction ouest dans le secteur du chemin Glen (août  2019). Photo Air Max Photo

    Échangeur Angrignon

    La nouvelle configuration de l'échangeur Angrignon mise en place en juin dernier a permis de terminer le démantèlement des anciennes structures afin de laisser place à sa reconstruction.

     8-190718_Angrignon_0011W.jpgLa reconstruction du pont d'étagement du boulevard Angrignon au-dessus de la rue Notre-Dame Ouest et de la cour Turcot est en cours. (18 juillet 2019). Photo : Édith Martin

    Échangeur Montréal-Ouest

    Dans le secteur de Montréal-Ouest, la construction de l'autoroute 20 se poursuit. Un premier mur antibruit a été construit le long de l'autoroute 20 en direction ouest. Les travaux pour le prolongement du boulevard de Sainte-Anne-de-Bellevue progressent aussi alors que les 12 piliers du futur pont d'étagement ont été érigés. L'achèvement des travaux dans ce secteur est prévu à la fin 2020.

     9-4R4E9276W.jpgConstruction du pont d'étagement du boulevard de Sainte-Anne-de-Bellevue au-dessus de l'autoroute 20 (août 2019). Photo : Air Photo Max

     10-190717_SO_2.A01_0012.JPGConstruction d'un mur antibruit permanent le long de l'autoroute 20 ouest dans le secteur de Montréal-Ouest (17 juillet 2019). Photo : KPH Turcot

    L'ouverture complète du nouvel échangeur Turcot est prévue pour la fin de l'année 2020. Pour voir évoluer le projet, consultez régulièrement la section Photos des travaux en cours.

    Retour vers le haut


    L'ABC du mur de soutènement

    Au terme du projet Turcot, ce sont 90 000 m2 de murs de soutènement permanents qui seront construits, dont un kilomètre le long de la nouvelle route 136 en direction ouest. Apprenez-en davantage sur la construction de ce type de mur.

     8-190801_R-136_0001W.jpgConstruction du mur de soutènement de la route 136 en direction ouest (1er août 2019). Photo : Édith Martin

    Qu'est-ce qu'un mur de soutènement?

    Une grande partie des infrastructures du projet Turcot sont construites en hauteur sur du remblai, soit une butte composée de terre. Le remblai descend à plusieurs endroits en pente jusqu'au sol. Lorsque l'espace n'est pas disponible pour faire une pente, un mur de soutènement est plutôt construit afin de retenir les sols et d'ainsi réduire l'emprise requise. Ce mur doit donc être stable et solide afin de résister à la pression des sols.

    Deux méthodes de construction

    La majorité des murs de soutènement du projet Turcot sont construits selon la méthode MSE (mechanically stabilized earth). Dans tous les cas, une fondation, c'est-à-dire la semelle, doit d'abord être construite dans le sol. Avec la méthode MSE, les panneaux de béton qui composeront le mur sont fabriqués en usine plutôt que sur le chantier. Le grand avantage est un meilleur contrôle des conditions de fabrication à cause de l'environnement intérieur. Les panneaux peuvent ainsi être construits en tout temps, été comme hiver, beau temps mauvais temps, ce qui entraîne un gain de temps.

    Les panneaux ont un fini architectural du côté extérieur tandis que de l'autre côté  ils sont lisses avec un ancrage qui est installé en usine.

     visuel constructionR136_0v2.png

    Pour l'installation, une première rangée de panneaux est mise en place sur le remblai de base. Ensuite, des tiges de métal (de différentes grandeurs selon les murs) sont installées sur les ancrages des panneaux. Après, du matériau granulaire est placé par-dessus les tiges, puis le sol est compacté. La construction en hauteur se poursuit avec l'ajout d'une section, et ainsi de suite. Lorsque la hauteur désirée est atteinte, la chaussée est construite.

    Quelques murs du projet sont aussi construits selon une méthode plus courante, soit directement sur le chantier. Après la construction de la semelle, l'armature du futur mur est mise en place. Les équipes procèdent ensuite à l'installation du coffrage, puis au bétonnage. Le remblai peut alors être ajouté et compacté. En raison de l'espace restreint, cette façon de faire a notamment été utilisée pour le mur de l'autoroute 15 en direction nord dans le secteur du complexe récréatif Gadbois. En fin de compte, peu importe la méthode utilisée, les murs de soutènement, comme toutes les infrastructures du projet, sont conçus et construits pour une durée de vie de 75 ans.

     160617_SC_mur protection_bretelle H_0002W.jpgMise en place de l'armature d'un mur de soutènement construit sur le chantier (16 juin 2017). Photo : KPH Turcot

    Retour vers le haut


    Un enduit pour les graffitis

    Les graffitis font partie du paysage à Montréal. Le projet Turcot ne fait pas exception à cette réalité. À peine sortis de terre, les murs de soutènement et structures deviennent leurs hôtes.

    Pour faciliter le retrait des graffitis, un enduit spécial à base de silicone sera appliqué sur l'ensemble des murs de soutènement du projet et les structures de béton qui sont accessibles. La peinture adhère ainsi moins bien au béton. Il est alors possible de retirer les graffitis à l'aide d'un jet d'eau à haute pression, sans abîmer la structure.

     IMG_0128W.jpgEnduit appliqué sur une section du mur de soutènement, ce qui correspond à la partie plus foncée (31 juillet 2019). Photo : KPH Turcot

    Avant l'application de l'enduit, un traitement au jet de sable est fait. Cela permet de donner un fini uniforme et granuleux au béton afin de permettre une bonne adhérence de l'enduit, en plus de nettoyer la structure. Ces opérations auront lieu au cours de l'été et de l'automne 2019 dans certains secteurs et seront finalisées en 2020.

    De plus, au terme des travaux, des aménagements paysagers seront réalisés à la grandeur du projet. Arbres, arbustes ou plantes grimpantes seront plantés, venant ainsi verdir le devant de différents murs de soutènement afin de réduire le nombre de murs exposés aux graffitis.

    Retour vers le haut


    Poursuite des fouilles archéologiques : village de Saint-Henri-des-Tanneries

    De nouveaux vestiges du village de Saint-Henri-des-Tanneries ont été mis au jour lors de travaux pour l'installation d'équipements de services publics réalisés dans le cadre du projet Turcot. Une équipe d'archéologues a été mobilisée du début juin au début août pour effectuer des inventaires archéologiques, identifier les vestiges présents et réaliser les fouilles avant la poursuite des travaux.

     1 - archéologieW.jpgDécouverte d'une partie du village de Saint-Henri-des-Tanneries (juillet 2019). Photo : KPH Turcot

    Les vestiges de cinq bâtiments ont été trouvés : une tannerie qui daterait possiblement du 18e siècle, deux habitations du 19e siècle, un bâtiment dont la fonction est encore inconnue ainsi qu'une partie de fondation d'un bâtiment indéterminé. Plusieurs artefacts ont déjà été récupérés.

    « Ces nouveaux éléments viendront enrichir les connaissances acquises lors des découvertes réalisées entre 2015 et 2017. Tous les vestiges et les artefacts sont répertoriés, catalogués et enregistrés afin de préserver l'histoire de ce village. Les artefacts seront ensuite conservés à la réserve de la Ville de Montréal », a souligné Frank Rochefort, archéologue au Ministère.

     2 - archéologieW.jpgCuve rectangulaire qui pourrait avoir été associée aux activités d'une tannerie, des traces de chaux et de poils ayant été trouvées  – juillet 2019 (Photo : Édith Martin)

    Le site est situé sous l'ancienne rue Saint-Jacques, entre les rues Saint-Rémi et De Courcelle. La totalité de la rue sera refaite dans ce secteur, incluant les services publics, ce qui rend impossible la conservation en place de la majorité des vestiges trouvés.

    Rappelons qu'une exposition temporaire portant sur les découvertes archéologiques faites dans ce secteur a eu lieu du 10 octobre 2018 à la mi-janvier 2019 à la bibliothèque Saint-Henri dans l'arrondissement Le Sud-Ouest. Cette exposition, financée par le ministère des Transports, la Ville de Montréal et le ministère de la Culture et des Communications, mettait en valeur 82 artefacts provenant de différentes époques de l'histoire du quartier.

    Retour vers le haut


    Les membres des comités de bon voisinage visitent le chantier​

    Le 13 août dernier, les membres des comités de bon voisinage Sud-Ouest et NDG/ Westmount/Montréal-Ouest ont eu l'occasion de voir le chantier de l'intérieur.

     IMG_0289W.jpgCette visite de deux heures a permis aux représentants du Ministère et de KPH Turcot d'expliquer sur le terrain les travaux en cours et à venir ainsi que les défis du projet. Les participants ont eu la chance de fouler différentes structures qui seront ouvertes à la circulation cette année. La visite saura alimenter les discussions lors des prochains comités de bon voisinage, au bénéfice de tous les citoyens et citoyennes. 

    Rappelons que les comités de bon voisinage sont composés de citoyens qui représentent bénévolement les différents quartiers entourant le chantier, ainsi que de représentants des villes et arrondissements, de même que des postes de quartier du Service de police de la Ville de Montréal.

    Retour vers le haut


    Entre deux diffusions du bulletin Turcot ou pour plus d'information sur les travaux en cours, nous vous invitons à consulter la section Travaux du site Web. Pour tout commentaire, toute question ou plainte, communiquez avec nous:

    Par courriel : turcot.commentaires@transports.gouv.qc.ca 

    Par téléphone : 514 873-1372