février 2017


Les défis du maintien de la mobilité

L'échangeur Turcot est une plaque tournante de la circulation routière dans la région de Montréal avec 300 000 véhicules qui y transitent quotidiennement. Le maintien de la mobilité pendant la réalisation des travaux du projet Turcot est essentiel et constitue un défi de taille pour l'équipe qui en est responsable.

161128_SC_aerien_0022Web.jpgL'ampleur du projet, les différents niveaux de structures, l'inversion des voies de l'autoroute 20 dans le secteur situé à l'ouest du projet, la présence de voies ferrées, la proximité du milieu bâti ainsi que l'espace restreint sont autant de facteurs venant complexifier la tâche. Sylvie Gervais, directrice du maintien de la mobilité pour KPH Turcot explique qu'un juste équilibre entre la réalisation des travaux et le maintien de la circulation doit être trouvé. Pour ce faire, il importe de bien connaître le milieu, les débits de circulation dans le secteur et les travaux à réaliser.

Afin d'établir la séquence des travaux pour la construction des infrastructures principales du projet Turcot, KPH Turcot a d'abord procédé à la modélisation en imagerie trois dimensions (3D) de l'échangeur actuel, et ensuite des ouvrages à construire. Puis, afin d'obtenir les effets des éventuelles fermetures, le consortium a procédé à l'analyse de la circulation. Pour chaque fermeture, les équipes s'affairent à trouver le meilleur scénario possible en fonction des contraintes du secteur. Sylvie Gervais explique que la construction d'ouvrages temporaires est essentielle au maintien de la circulation dans l'échangeur. KPH Turcot prévoit en réaliser plus de 52 afin de relever cet important défi. Depuis 2015, ce sont 19 ouvrages temporaires qui ont été construits et mis en service. En 2017, environ 25 seront nécessaires afin de maintenir la circulation sur les axes routiers névralgiques qui traversent l'échangeur. De plus, de nombreuses mesures d'atténuation sont mises en place sur le terrain afin de faciliter la circulation, notamment l'ajout de feux de circulation temporaires et la reprogrammation de plus de 125 feux.

Le travail de KPH Turcot se fait en collaboration avec le Ministère. Stéphane Barbeau-Blanchette, ingénieur en gestion de la circulation au Ministère, indique qu'un suivi en continu est fait auprès de KPH Turcot sur le plan de la mobilité. Une importante coordination avec les différents partenaires, dont les villes et arrondissements, est aussi réalisée dans le cadre de Mobilité Montréal. Un travail est fait pour s'assurer qu'il n'y a pas de conflit entre les entraves (détours, signalisation, etc.) ou encore avec les travaux de maintien de l'échangeur actuel.

« Cette année est la dernière année pour admirer l'échangeur tel qu'on le connaît », souligne Sylvie Gervais. À la fin de 2017, il y aura ouverture de plusieurs bretelles permanentes ou temporaires en vue d'être en mesure de démanteler une bonne partie de l'échangeur actuel.

Elle ajoute que cette année encore, le défi sera de maintenir une communication soutenue avec nos partenaires et les usagers de la route. « C'est ce qui fait toute la différence dans le succès d'un projet tel que Turcot », a-t-elle conclu.

Retour vers le haut


Un projet carboneutre :  une première pour le Ministère!

Un des objectifs environnementaux de la reconstruction de l'échangeur Turcot est d'en faire le premier projet routier carboneutre au Québec réalisé par le Ministère. Cet engagement implique que les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées aux travaux soient comptabilisées et qu'elles fassent l'objet d'une compensation volontaire.

170208_SC_3.D22_0010_Web.jpgPour ce faire, des efforts sont faits pour réduire à la source les émissions de GES, en exigeant notamment que 100 % des installations de chantier et 50 % de l'équipement mobile sur le site des travaux utilisent une source d'énergie renouvelable ou un carburant autre que les hydrocarbures communs. Une partie des sols et du béton provenant des infrastructures actuelles sera réutilisée dans les nouvelles afin de diminuer les déplacements de camions nécessaires à l'approvisionnement du site en matériaux.

Le Ministère compte atteindre son objectif carboneutre en privilégiant, comme mesure de compensation, la plantation d'arbres à même la réalisation du projet. En plus des aménagements paysagers prévus dans les emprises aux abords des infrastructures autoroutières, le Ministère aménagera une bande verte de 9 hectares au pied de la falaise Saint-Jacques. Ainsi, le projet Turcot comptera près de 300 000 m2 d'espaces voués au verdissement, et plusieurs milliers d'arbres seront plantés. Si cela ne permet pas de compenser toutes les émissions liées à la réalisation du projet Turcot, le Ministère favorisera les projets de compensation réalisés au Québec et à l'intérieur du Western Climate Initiative.

C'est une première expérience au Ministère qui pourrait devenir une tendance dans les futurs grands chantiers routiers au Québec.

Retour vers le haut


Couler du béton en hiver : c'est possible!

Les travaux du projet Turcot se poursuivent même en hiver. Les activités principales pendant cette période sont essentiellement le démantèlement de l'autoroute 720 est, l'installation de poutres d'acier sur différents ouvrages, l'enfoncement de caissons pour les fondations des structures, ainsi que des coulées de béton pour les caissons ou les colonnes et les chevêtres. Pour s'assurer de livrer des infrastructures de qualité, les opérations de bétonnage doivent suivre un processus particulier lorsqu'elles sont réalisées en période hivernale.

Avant de commencer toute opération de bétonnage à l'air libre, les équipes doivent s'assurer que les surfaces de contact avec la coulée de béton (béton existant, coffrages, armature, etc.) sont préalablement chauffées à une température de 5 °C, et ce, jusqu'au jour de l'opération. Une fois la coulée réalisée, le béton doit être maintenu à une température de 10 °C pour une période de 7 jours consécutifs. Cette période pendant laquelle le béton est chauffé permet d'obtenir un mûrissement contrôlé et ainsi d'éviter les risques de fissures.

170217_SS_4.S06_0003web.jpgLégende : Chauffage du béton de la culée du pont d'étagement de la rue Eadie (17 février 2017)

Plusieurs moyens sont utilisés pour protéger le béton et le conserver à la bonne température, notamment des toiles isolantes. Ce moyen donne l'impression que la structure est emballée par la toile puisqu'elle recouvre complètement les surfaces de béton. Une autre façon de chauffer les surfaces de contact est la construction d'un abri autour de l'ouvrage. Celui-ci est réalisé afin de recouvrir l'ensemble des toiles, puis des appareils de chauffage sont utilisés pour créer une circulation d'air chaud à l'intérieur.

   Retour vers le haut


Installation des poutres du pont du canal de Lachine

Le 16 décembre 2016 était effectuée la levée de la première poutre du nouveau pont à haubans au-dessus du canal de Lachine. À ce jour, 22 poutres sur 46 ont été installées pour la construction de la partie du pont en direction nord. L'installation des poutres se poursuivra tout l'hiver.

170127_SS_4.S01_0001W.jpg Légende : La longueur des poutres varie entre 9 et 42 mètres, ce qui nécessite tout un travail de transport et de logistique.

Ce pont à haubans de l'autoroute 15 est construit 10 mètres plus bas que le pont actuel. La différence de hauteur est d'ailleurs marquante pour les personnes circulant dans le secteur. Il aura une longueur de 365 mètres et comptera 4 voies de circulation en direction sud et 5 en direction nord.

Dans les prochaines semaines, les équipes procéderont à l'installation des poutres au-dessus du canal de Lachine. Pour ce faire, une grue de 700 tonnes sera en place sur la rive nord du canal. Il s'agit de la grue la plus imposante utilisée dans le cadre du projet. Au printemps, les travaux se poursuivront avec la construction du tablier du pont. La direction nord devrait être ouverte à la circulation au début de 2018. La construction complète du pont devrait quant à elle être achevée en 2019.

170206_SS_4.S01_0004W.jpg Légende : Le nouveau pont du canal de Lachine sera construit 10 mètres plus bas que le pont actuel.

Pour en savoir davantage sur l'avancement des travaux, nous vous invitons à visionner les photos récemment publiées dans la galerie multimédia du site Web Turcot.

Retour vers le haut


Des œuvres réalisées avec le béton recyclé de Turcot

Fasciné depuis des années par cette imposante structure qu'est l'échangeur Turcot, l'artiste montréalais Michel Martino a saisi l'occasion du démantèlement de l'échangeur pour utiliser le béton des structures afin de créer des œuvres d'art.

Deux de ses œuvres récentes ont été faites avec des transferts d'images sur des morceaux de béton recyclé provenant de l'échangeur Turcot.

A_Œuvres béton Turcot - Michel Martino.jpg          C_Œuvres béton Turcot - Michel Martino.jpg

Michel Martino a fait aussi plusieurs séries d'œuvres avec les photos de Turcot sur du bois recyclé et du béton coulé. Cela vous intéresse? Sa prochaine exposition « Avril 1967 », en référence aux 50 ans de Turcot, aura lieu du 29 mars au 3 avril 2017 à la Galerie Espace située au 4844, boulevard Saint-Laurent à Montréal.

Si l'échangeur Turcot vous inspire, n'hésitez pas à nous faire parvenir vos œuvres par courriel à l'adresse suivante : turcot.commentaires@transports.gouv.qc.ca.

   Retour vers le haut


Comités de bon voisinage

Les prochains comités de bon voisinage tiendront leurs rencontres les 27 mars (NDG-Westmount) et 11 avril 2017 (Sud-Ouest).

Deux comités de bon voisinage ont été mis sur pied afin de faciliter les échanges entre les riverains des secteurs touchés et le Ministère. Ces derniers visent à maintenir un dialogue tout au long des travaux, aussi bien avec les résidents que les entreprises et les institutions touchées par le projet. Les rencontres du comité de bon voisinage permettent de faire le point sur les travaux, d'aborder les préoccupations de chacun et de travailler à mettre en place des solutions communes. Ces rencontres sont publiques, et toute personne intéressée peut y assister.

Rencontre du Comité NDG-Westmount

  • Le 27 mars 2017, de 19 h à 20 h 30, au Centre communautaire Saint-Raymond (5600, chemin Upper-Lachine, Montréal)

Rencontre du Comité du Sud-Ouest

  • Le 11 avril 2017, de 19 h à 20 h 30, au Centre récréatif, culturel et sportif Saint-Zotique (75, rue du Square-Sir-George-Étienne-Cartier)

Consultez la section des comités de bon voisinage afin de voir les dernières présentations.

   Retour vers le haut


Entre deux diffusions du bulletin Turcot ou pour obtenir plus d'information sur les travaux en cours, nous vous invitons à consulter la section « Travaux » du site Web. Outre les entraves et les mesures d'atténuation, vous y trouverez les chemins de détour et des photographies.

Pour tout commentaire, toute question ou toute plainte, communiquez avec nous au 514 873-1372 ou par courriel à l'adresse suivante : turcot.commentaires@transports.gouv.qc.ca.