février 2018


    Portes ouvertes : aménagement de la bande verte

    Dans le cadre du projet Turcot, le Ministère procédera à l'aménagement d'une bande verte au pied de la falaise Saint-Jacques. Cette bande permettra d'assurer la protection de la falaise et favorisera la biodiversité en créant, notamment, des habitats pour la faune. Prenez part aux portes ouvertes le 26 mars prochain afin de discuter du concept d'aménagement de la bande avec divers représentants et donner votre opinion.

    Bande verteV2.png 

    Le Ministère a tenu, en octobre 2017,  une première étape de consultation auprès de différents organismes et groupes du milieu afin de recueillir leurs opinions sur le concept d'aménagement préliminaire. Une trentaine de représentants étaient présents pour cette séance de travail sous forme de table ronde. Plusieurs thèmes ont été abordés, tels que la biodiversité, la végétation, la piste multifonctionnelle, le mobilier urbain et les milieux humides, le tout dans le but d'améliorer le concept. En collaboration avec la Ville de Montréal, le Ministère a analysé tous les commentaires et propositions, et a retravaillé le concept afin de le présenter à tous les citoyens lors de cette prochaine consultation.

    Quand : 26 mars 2018, de 15 h à 21 h
    Où : Centre récréatif, culturel et sportif Saint-Zotique (75, rue du Square-Sir-George-Étienne-Cartier, Montréal
    Formule : portes ouvertes avec kiosques d'information sur les différents aspects de l'aménagement de la bande verte. Questionnaire disponible sur place afin de recueillir votre opinion sur le concept présenté. Le concept proposé ainsi que le questionnaire seront disponibles pour une période de deux semaines sur le site Web du projet Turcot pour ceux et celles qui n'auront pas pu y participer.

    Venez en grand nombre!

    Retour vers le haut


    Avancement du démantèlement

    Les opérations de démantèlement vont bon train. Ce sont 28 000 m³ de béton qui ont été retirés, soit l'équivalent de 7,5 piscines olympiques, depuis le début des opérations en décembre 2017.

    La première étape du démantèlement de l'autoroute 720 en direction ouest est presque terminée : il reste un seul tronçon au-dessus du chemin Glen. Les équipes seront de retour dans le secteur à l'automne 2018 afin de démanteler les parties restantes de la structure.

    Phases de démolition - Secteur Est - Bulletin v4-01Web.jpgOpérations de démantèlement de l'autoroute 720 ouest

    Dans l'échangeur Turcot, il faut démanteler sept bretelles. Trois bretelles sont en cours de démantèlement : bretelles de l'autoroute 720 ouest en direction de l'autoroute 15 nord, de l'autoroute 15 sud en direction de l'autoroute 20 ouest ainsi que de l'autoroute 720 ouest en direction de l'autoroute 20 ouest. Les opérations dans le cœur se poursuivront jusqu'à la fin du printemps 2018.

    Le démantèlement de l'autoroute 20 ouest dans le secteur de Montréal-Ouest a débuté à la mi-février et se poursuivra jusqu'à la fin d'avril 2018.

    180128_SC_5.D09_0012W.jpgDepuis 2015, c'est près de 90 000 m3 de béton provenant des structures qui ont été démantelés.

    Environ 80 % des matériaux démantelés sont réutilisés sur le chantier afin de diminuer l'empreinte écologique. Par exemple, le béton et l'asphalte sont concassés et incorporés aux remblais des voies autoroutières.

    Pour les dernières informations sur le démantèlement, consultez la section Démantèlement. Des cartes mises à jour chaque semaine permettent de connaître les opérations en cours et prévues dans les prochains jours.

    Retour vers le haut


    Connaître un projet sur le bout des doigts

    Depuis 2009, la voix de M. Yvan Paquette résonne au bout du fil lorsque vous appelez à Info-Turcot. Travailleur passionné, méticuleux et qui a avant tout le citoyen à cœur, c'est avec un petit trémolo dans la voix qu'il a répondu aux appels une dernière fois, le 20 février dernier.

    YvanPaquetteWeb.jpg 

    Répondre aux diverses demandes d'information, signalements, plaintes et commentaires en lien avec un projet d'une telle ampleur est tout un art! En 2017, le Ministère a reçu et traité près de 900 demandes de citoyens. Échanger avec le citoyen, trouver les informations manquantes, faire des suivis auprès des chargés de projet et, bien entendu, suivre de près le projet : le travail est beaucoup plus ardu que de décrocher le téléphone. Un délai est parfois requis pour aller consulter différents intervenants qui travaillent au projet : équipe qualité du milieu, ingénieur à la mobilité, spécialiste en environnement, direction du projet. « C'est toute une équipe qui permet de répondre aux citoyens. Chaque appel, chaque courriel est pris au sérieux. La réalisation d'un tel projet en milieu urbain va de pair avec l'écoute du citoyen », tient à souligner M. Paquette. C'est pourquoi le Ministère s'est doté de différents moyens afin de maintenir un dialogue, que ce soit la ligne info Turcot, les comités de bon voisinage ou encore l'équipe qualité du milieu qui est sur le terrain 24 h / 24.

    Ayant été un conseiller en communication pour le Ministère pendant 23 ans, c'est avec tout un bagage dans le monde des transports qu'il est arrivé au projet Turcot. Rapidement, il s'est approprié le projet et ses quartiers. « Pour moi, le projet Turcot a donné une dimension humaine au monde des transports. Au quotidien, on travaille pour le citoyen. Lorsque ton travail est de répondre à la ligne téléphonique Turcot, le citoyen est tout simplement ta raison d'être », précise-t-il. Au fil des ans, une relation de confiance s'est établie avec plusieurs résidents du secteur. Son secret : l'écoute, l'empathie et un brin d'humour. Soyez toutefois rassurés, la relève est bien en place et prête à vous répondre!

    Malgré son départ à la retraite, ne soyez pas surpris de croiser M. Paquette au détour d'un comité de bon voisinage… Se détacher d'un tel projet est tout un défi!

    Retour vers le haut


    Nouvelles configurations et suivi de la circulation

    Depuis la mise en service de nouvelles configurations sur le réseau en décembre dernier, les équipes réalisent un suivi de la circulation sur le terrain ainsi qu'à l'aide de balises Bluetooth permettant le calcul des temps de parcours des usagers de la route.

    171211_ouverture Phase 3A_5278W.jpg       Ouverture de l'entrée temporaire en direction de l'autoroute 20 ouest à l'intersection des rues Saint-Antoine et Rose-de-Lima qui passe au-dessus des voies de la route 136 est (11 décembre 2017).

    Les changements apportés et les entraves mises en place sont majeurs. Un délai était nécessaire aux usagers de la route pour explorer leurs options et établir leur nouvel itinéraire. Au cours du mois de janvier, une fois la circulation stabilisée, les équipes ont procédé à des ajustements de la programmation de certains feux de circulation, notamment aux intersections du boulevard Angrignon et de la rue Pullman, des rues Saint-Antoine et Vinet, et de la rue Saint-Antoine et du boulevard Georges-Vanier. Ces suivis ont aussi permis d'apporter des modifications à des endroits spécifiques, par exemple des bonifications à l'intersection des rues Rose-de-Lima et Saint-Antoine, avec la mise en place d'un bouton d'appel de feux pour les piétons, ainsi qu'un système de détection des véhicules dans la sortie Atwater. Ces deux ajouts permettent d'augmenter la fréquence d'apparition du cycle vert pour les usagers empruntant l'entrée d'autoroute de la rue Rose-de-Lima. Bien qu'une solution puisse parfois sembler simple, il est important de considérer la répercussion de tout changement sur l'ensemble du secteur avant de le mettre en place. Il faut s'assurer que les modifications apportent un réel avantage et non pas un déplacement du problème.

    Le suivi ne s'arrête toutefois pas là. Il s'agit d'un travail en continu qui se poursuivra au cours des semaines et des mois à venir. Des échanges réguliers ont lieu entre le Ministère, KPH Turcot et différents partenaires, dont les Villes et les arrondissements, de même que les agents de police sur le terrain, afin d'apporter des ajustements, lorsque possible.

    Retour vers le haut


    L'ABC du pont d'étagement

    L'échangeur Turcot compte plus d'une cinquantaine de ponts d'étagement de toutes les tailles et longueurs. Apprenez-en davantage sur ce type d'infrastructure.

     170517_Bretelle H_0003W.jpgLe nouveau pont d'étagement qui relie l'autoroute 15 sud à l'autoroute 20 ouest. 

    Le terme viaduc sera souvent utilisé dans la langue courante ou encore l'anglicisme overpass pour nommer le pont d'étagement. Le Ministère a créé en 1970 le terme pont d'étagement afin que les spécialistes l'utilisent pour désigner tout pont routier ou ferroviaire qui surplombe une voie de circulation. Cependant, la Commission de toponymie approuvera en décembre 2017 le terme pont d'étagement.

    Plus précisément, d'après l'Office québécois de la langue française, le pont d'étagement se définit comme « un pont routier ou ferroviaire, ou les deux à la fois, généralement bétonné, qui permet de franchir une voie de communication sans croisement à niveau. Le pont d'étagement n'enjambe jamais un obstacle naturel, comme une rivière ou un ravin1 ». Il ne faut pas confondre pont d'étagement et saut-de-mouton. Réservé au domaine ferroviaire, le terme saut-de-mouton constitue un pont ou un tunnel, qui permet le passage d'une voie ferrée, sur une courte distance, au-dessus ou en dessous d'une autre afin d'éviter le croisement à niveau2.

    Le pont au-dessus du canal de Lachine est donc le seul à ne pas être considéré comme un pont d'étagement dans le projet Turcot. À noter que sur le plan de la conception et des éléments d'un pont d'étagement, il n'y a pas de distinction à faire entre un pont et un pont d'étagement.

    Afin de vous aider à bien comprendre, voici une illustration d'un pont d'étagement ainsi que ses composantes principales. Les éléments présentés sont aussi valides pour les ponts en général.

    VF_pont_etagementweb.png 

  • Tablier : partie horizontale et principale du pont qui supporte toutes les charges comme les véhicules, les piétons et la neige.
  • Culée : point d'appui du tablier à chaque extrémité du pont. Son rôle est aussi de retenir les sols.  
  • Pile : appui intermédiaire du tablier du pont, à l'exception des appuis aux extrémités nommés culées.
  • Semelle : socle de la pile ou de la culée dont la fonction principale est de répartir les charges de l'infrastructure sur des pieux ou au sol. Selon le type de fondation, un pont n'a pas nécessairement de semelle.
  • Les spécialistes peuvent même avoir recours à des ponts d'étagement temporaires pour maintenir la mobilité; tel a été un défi du projet Turcot qui est en pleine transformation. Récemment, deux ponts d'étagement temporaires ont été mis en service lors du plus important changement de phase du projet. Visionnez la vidéo de KPH Turcot sur le sujet.

    180131_Deviation temporaire A-15 nord pour A-20 ouest_0005W.jpg Pont temporaire qui sert à la déviation de l'autoroute 15 nord vers l'autoroute 20 ouest. Photo : Édith Martin

    1Office québécois de la langue française, Fiche terminologique « pont d'étagement », http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=26522753
    2Office québécois de la langue française, Fiche terminologique « saut-de-mouton », http://gdt.oqlf.gouv.qc.ca/ficheOqlf.aspx?Id_Fiche=26523021

    Retour vers le haut


    Appel de candidatures – représentant citoyen de Lachine

    Le Ministère est à la recherche d'un citoyen qui souhaite se joindre aux membres du comité de bon voisinage Sud-Ouest afin de représenter la population de Lachine.

    L'objectif du comité de bon voisinage est de maintenir un dialogue tout au long des travaux du projet Turcot, aussi bien avec les résidents du secteur que les entreprises et les institutions touchées par le projet. Ces rencontres permettent de faire le point sur les travaux, d'aborder les préoccupations de chacun et de travailler à mettre en place des solutions communes.

    Les citoyens de Lachine sont invités à poser leur candidature d'ici le 12 mars par courriel,  à turcot.commentaires@transports.gouv.qc.ca, en transmettant les informations suivantes :

  • lieu de résidence;
  • motivations à devenir membre du comité;
  • engagement dans le milieu.

    La disponibilité et l'expérience des candidats dans leur milieu sont des critères qui seront pris en compte dans le choix du nouveau membre. À noter que les rencontres du comité de bon voisinage ont lieu toutes les 6 à 8 semaines, dans l'arrondissement du Sud-Ouest.

    Retour vers le haut


    Entre deux diffusions du bulletin Turcot ou pour plus d'information sur les travaux en cours, nous vous invitons à consulter la section Travaux du site Web. Pour tout commentaire, toute question ou plainte, communiquez avec nous:

    Par courriel : turcot.commentaires@transports.gouv.qc.ca 

    Par téléphone : 514 873-1372