janvier 2017


Une équipe dévouée à la qualité du milieu

Mise sur pied en 2013, l'équipe « qualité du milieu » du Ministère a un mandat bien particulier au sein du projet Turcot : s'assurer que les nuisances liées aux travaux, comme le bruit ou les émissions de poussière, respectent les normes contractuelles.

Cette équipe, constamment sur le terrain, connaît les moindres recoins de l'immense chantier qu'est le projet Turcot. Et pour cause, elle est en action 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Melha Kamel, ingénieure en génie civil spécialisée en environnement et responsable de l'équipe, nous parle du quotidien.

Équipe qualité milieu 2017-01-19.jpg L'équipe « qualité du milieu » du Ministère, de gauche à droite : Michel Macocco, Simon Labrosse, Daria Siani, Melha Kamel, Marie-Joe Bou-Saleh, Carlos Gutierrez et Achille Awoutsop Tchinda. Absent au moment de la photo : Renaud Collin.

 

Q : Comment décririez-vous votre travail?

R : Notre mandat principal est de s'assurer que les nuisances liées au chantier, notamment le bruit, la poussière, l'éclairage et les vibrations, ainsi que la propreté des voies publiques, soient bien maîtrisées, comme décrit dans les plans et devis.

 

Q : Vous êtes en place depuis 2013, mais des travaux ont commencé bien avant, en 2011. Qu'est-ce qui a motivé la création d'une telle équipe?

R : Il faut comprendre que, au début du projet, la plupart des chantiers se trouvaient dans la cour Turcot et loin des résidences. Avec la progression du projet, les travaux se sont rapprochés des quartiers résidentiels. Des travaux sont aussi réalisés 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Le Ministère a donc décidé de mettre en place sa propre équipe de patrouilleurs afin de pouvoir faire des vérifications sur le terrain dès qu'un citoyen téléphone et d'intervenir lorsque requis, peu importe l'heure ou le jour de la semaine. Une telle équipe est une première au Ministère!

 

Q : Est-ce que votre équipe est composée uniquement d'ingénieurs?

R : Non, les membres de mon équipe peuvent avoir un diplôme d'études collégiales en génie civil, ce qui leur donne le bagage technique pour comprendre les travaux en cours ou à réaliser. Nous sommes huit en ce moment : deux professionnels, deux techniciens et quatre stagiaires.

 

Q : Est-ce que tous les gens de votre équipe vont sur le terrain?

R : Oui. Six personnes sont affectées à la patrouille sur le terrain. Or, considérant les travaux en cours, nous sommes tous appelés à faire un tour sur les chantiers.

 

Q : Quelles sont les aptitudes qu'il faut avoir pour faire partie de votre équipe?

R : Le souci du détail, sans aucun doute. Il faut aussi être attentif et se mettre à la place du citoyen.

 

Q : Avez-vous besoin d'un équipement particulier pour faire votre travail?

R : Pour le bruit, outre le sonomètre, des stations fixes envoient des alertes sur nos téléphones lors de dépassements des niveaux sonores permis. Tout cela se fait en temps réel. Une fois que nous avons reçu l'alerte, nous sommes dans l'obligation de faire des vérifications. Pour la poussière, les stations fixes ont des détecteurs d'opacité.

 

Q : Diriez-vous que vous arrivez à trouver des solutions à la plupart des situations problématiques?

R : La plupart du temps, la solution à un problème donné est plutôt simple. Lorsque nous soulevons un problème à un entrepreneur, ce dernier prend des mesures appropriées rapidement pour corriger la situation. L'entrepreneur doit démontrer qu'il a mis en place tout ce qu'il est possible afin de respecter les normes contractuelles. Tout le monde veut que les travaux se passent le mieux possible pour les citoyens. Il y a une bonne collaboration de tous les intervenants.

 

Q : Considérant que les travaux se sont intensifiés depuis la dernière année, est-ce que votre équipe est de plus en plus sollicitée? Même durant l'hiver?

R : Oui! Les travaux du chantier Turcot ne sont pas suspendus durant l'hiver. Avec le démantèlement de l'autoroute 720 en cours, nous sommes fort occupés.

 

Q : On peut vraiment joindre votre équipe à n'importe quelle heure?

R : Oui, en composant la ligne Info Turcot (514 873-1372). Le but est de pouvoir intervenir rapidement à n'importe quelle heure. C'est très rassurant pour les résidents. Lorsque nous arrivons sur les lieux, il n'est pas rare qu'on nous remercie. C'est gratifiant, nous nous sentons utiles.

Retour vers le haut


Ouverture de la nouvelle gare du Canal

Une nouvelle gare de train a été mise en service le 16 janvier dernier, sur la ligne Candiac, entre les gares Montréal Ouest et LaSalle. Située au 115, boulevard Saint-Joseph à Lachine, la gare du Canal offre plus de 150 places de stationnement et permet aux usagers d'avoir accès au centre-ville en près de 20 minutes.

170120_Gare du Canal_0005W.jpg Légende : Quai de la gare du Canal (crédit photo: Édith Martin)

Financée à 100 % par le Ministère, la gare du Canal est l'une des mesures d'atténuation offertes par Mobilité Montréal afin d'encourager les automobilistes à utiliser le transport collectif pour se rendre au centre-ville de Montréal et ainsi faciliter leurs déplacements. Pour plus d'information sur l'horaire et les tarifs, consultez le site Web de l'Agence métropolitaine de transport (AMT).

De nombreuses mesures d'atténuation qui favorisent le transport collectif ont été mises en place depuis 2011 dans le cadre du projet Turcot et de Mobilité Montréal. Parmi ces mesures visant à améliorer la mobilité, un nouveau stationnement incitatif (300 espaces) de l'AMT situé sur l'avenue Sainte-Croix, à l'angle de la rue Dion, dans l'arrondissement de Saint-Laurent, a été inauguré en novembre dernier. Un service de navette de la Société de transport de Montréal (STM) est également offert afin de relier le stationnement incitatif à la station de métro Du Collège. Pour plus d'information, consultez le site Web de la STM.

Pour en savoir davantage sur les solutions de rechange au voiturage en solo et sur les différentes mesures adoptées, nous vous invitons à consulter la section Web de Mobilité Montréal.

      Retour vers le haut


La technologie pour assurer la sécurité des travailleurs

KPH Turcot a procédé en 2016 à l'installation d'un système de détection des travailleurs sur près d'une quarantaine de pièces d'équipement. Une utilisation innovante de la technologie pour assurer la sécurité sur le chantier!

160909_SC_MS9-L_0011_WEB.jpg 

En période de pointe, le chantier du projet Turcot peut compter plus de 1 000 travailleurs. KPH Turcot dispose de plus de 600 pièces d'équipement, comme des chargeuses et des bulldozers. L'interaction des travailleurs et de la machinerie présente un certain risque pour la sécurité.

Afin de diminuer ce risque, KPH Turcot a procédé au cours de l'année 2016 à l'installation d'un système de détection des travailleurs sur près d'une quarantaine de pièces d'équipement utilisés sur le chantier. Le système est combiné à un collant apposé sur le casque du travailleur. Ce collant reflète le signal émis par le système. Lorsque quelqu'un pénètre dans la zone à risque d'un équipement, par exemple un angle mort, une alarme est déclenchée à l'intérieur de la cabine et à l'extérieur. Le travailleur et l'opérateur sont donc immédiatement prévenus du danger. Comme le système est installé sur l'équipement, la zone à risque est mobile et suit l'équipement tout au long du quart de travail.

Ce système ajoute sans contredit une protection supplémentaire pour les travailleurs sur le chantier.

      Retour vers le haut


Une structure des plus complexes

Au cours de l'été 2016, une nouvelle structure située au cœur de l'échangeur Turcot, qui viendra relier l'autoroute 20 et la route nationale 136 (auparavant l'autoroute 720), a commencé à être érigée. Il s'agit de l'un des ouvrages les plus complexes du projet, tant du point de vue de la conception que de la construction.

161128_SC_aerien_AB-10_WEB.jpg 

Cet ouvrage, situé au cœur de l'échangeur Turcot, a pour particularité de traverser le futur corridor ferroviaire, en plus d'entrer en conflit avec de nombreuses structures existantes. Afin de les surmonter, cette structure a été conçue avec un biais très important, soit plus de 70°. Cela permet de construire l'ouvrage en minimisant les conflits avec les structures existantes et ainsi d'obtenir une optimisation des délais de construction et une mise en service plus rapide. Constituée de 72 poutres sur 5 axes et 4 travées, la structure sera construite en 2 phases distinctes.

Les équipes procèdent actuellement à la construction de la première partie d'une structure constituée de deux poutres de large dans l'objectif de procéder à l'ouverture partielle de l'ouvrage. La construction de la deuxième partie pourra se faire une fois le démantèlement des bretelles réalisé.

L'emplacement de la structure présente tout un défi! En effet, l'une des poutres d'acier à installer est située à moins de deux mètres de la structure actuelle. Des tours de montage sont nécessaires pour ériger les structures, puisque la longueur des travées ne permet pas une installation en continu.

En raison du fort biais de la structure, les poutres doivent aussi être installées d'une façon particulière. En effet, celles-ci doivent être inclinées lors de l'assemblage. Les poutres seront ensuite redressées au moment de l'installation des dalles de béton préfabriquées.

À la fin de 2016, la construction de cet ouvrage était bien avancée alors que 58 poutres sur 72 étaient installées. La première phase devrait être achevée au printemps 2017 avec l'ouverture partielle à la circulation.

      Retour vers le haut


Démantèlement de l'autoroute 720 est : avancement des travaux

Après une pause pour la période des Fêtes, le démantèlement des anciennes structures de l'autoroute 720 en direction est a repris et se déroule rondement.

À ce jour, sur un total de 71 travées, les équipes ont procédé au démantèlement complet de 18 travées et au démantèlement partiel de 11. Ainsi, environ 30 % des anciennes structures de l'autoroute 720 en direction est ont été démantelées ainsi que 75 % de l'ancienne bretelle de l'autoroute 15 en direction sud vers l'autoroute 720 en direction est.

carteMTQ_R136_secteurs démantelésV2.png Légende : Carte des secteurs démantelés à ce jour

Le démantèlement de près de 3 km de chaussée se poursuivra jusqu'au printemps 2017. À noter que les fermetures de fin de semaine sur le réseau autoroutier se poursuivront au cours des prochains mois afin de mener à terme ces opérations.

Pour plus d'information sur les entraves à venir et découvrir en images l'évolution des travaux, nous vous invitons à visiter le site Web Turcot et à nous suivre sur Twitter.

Retour vers le haut


Visites immersives

Il est maintenant possible sur le site Web Turcot de faire un tour d'horizon à 360° de 10 points de vue des futures infrastructures du projet.

2017_01_05_11_45_51_Visites_immersives.png 

      Retour vers le haut


Entre deux diffusions du bulletin Turcot ou pour plus d'information sur les travaux en cours, nous vous invitons à consulter la section « Travaux » du site Web. Outre les entraves et les mesures d'atténuation, vous y trouverez les chemins de détour et des photographies.

Pour tout commentaire, toute question ou toute plainte, communiquez avec nous au 514 873-1372 ou par courriel à l'adresse turcot.commentaires@transports.gouv.qc.ca.