Novembre 2018


Turcot fermé du 9 au 13 novembre — Déjouer les pronostics​

Du 9 au 13 novembre, des travaux sans précédent ont été réalisés dans l'échangeur Turcot afin de démanteler une section de l'autoroute 15 située à 25 mètres de hauteur. Le caractère inédit de l'opération : fermer deux liens autoroutiers fortement achalandés de jour, durant la semaine.

181112_SC_3Web.jpg 

La portion de l'autoroute 15 démantelée se trouve au-dessus de l'autoroute 20 et d'un corridor ferroviaire. Photo : KPH Turcot.

Avec un réseau autoroutier déjà très sollicité en temps normal, ces fermetures laissaient présager le pire. L'équation s'est rapidement imposée : qui dit entraves exceptionnelles dit mesures exceptionnelles. C'est avec cela en tête que le Ministère a ficelé sa stratégie afin de déjouer les pronostics.

Changer les habitudes

Soulignons tout d'abord le cocktail de mesures d'atténuation en transport collectif élaborées et déployées avec la collaboration des organismes de transport. Ajouts de trains, gratuité sur les lignes de train Candiac et Vaudreuil-Hudson, service de navette entre le stationnement du terminus Châteauguay et la gare de train Sainte-Catherine, location d'espace de stationnements, distribution de titres de transport collectif gratuits aux employeurs… tout pour inciter les usagers de la route à changer leurs habitudes en matière de déplacement.

 20181110_161147Web.jpgLe X rouge était bien visible pour les usagers de la route empruntant l'autoroute 20. Photo : ministère des Transports

Une campagne de communication d'envergure a aussi été réalisée pendant plusieurs semaines avant les travaux afin de permettre aux citoyens de planifier leurs journées en conséquence et d'adapter leurs déplacements. Activités avec les médias, publicité, affichage sur des surperpanneaux numériques, médias sociaux, radio, Web : tous les outils possibles ont été utilisés, et cela a porté fruit. En parallèle, un volet pour les employeurs a été développé en collaboration avec le centre de gestion des déplacements Voyagez futé et la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. Une infolettre a été envoyée à des centaines d'employeurs pour les inviter à offrir des options à leurs employés durant ces journées, comme la flexibilité d'horaire ou le télétravail.

À voir l'état du réseau durant ces fermetures, force est d'admettre que le message a été compris par la population. Grâce à la collaboration des usagers de la route, l'échangeur autoroutier le plus achalandé dans la province a été fermé sans la congestion monstre anticipée. Toute une réussite!

Pour plus d'information sur l'opération de démantèlement réalisé, consultez le texte dans notre bulletin de septembre 2018 «  Autoroute 15 – Une opération de démantèlement unique en son genre ».

Retour vers le haut


L'autoroute 15 – Des changements de configuration

Depuis le 26 novembre, les usagers de la route ont retrouvé l'ensemble des voies de l'autoroute 15 nord dans le cœur de l'échangeur Turcot et le secteur de Décarie. Les travaux progressent rondement dans le corridor nord-sud.

Ouverture voie A-15 nordWhorizontal.jpg Le 26 novembre dernier, ouverture de l'ensemble des voies de l'autoroute 15 nord dans le cœur de l'échangeur Turcot et le secteur de Décarie. Photo: KPH Turcot.

En direction nord, les véhicules circulent dorénavant sur les structures permanentes de l'autoroute. À compter du début du mois de décembre, les structures en direction sud seront démantelées et reconstruites. Pour y parvenir, la circulation sera transférée sur la nouvelle autoroute 15 (direction nord) à contresens. Cette configuration temporaire entraînera deux importantes fermetures de longue durée : l'entrée de l'avenue Girouard menant à l'autoroute 15 sud ainsi que la sortie de l'autoroute 15 sud menant au boulevard De La Vérendrye seront inaccessibles jusqu'à la fin de 2019.

Consultez régulièrement le site Web Turcot pour connaître les différentes ouvertures et nouvelles configurations à venir.

Retour vers le haut


Au sommet des priorités - L'eau potable

Construire aux abords de la principale source d'eau potable de Montréal, voilà un défi majeur du projet Turcot dans le secteur de l'échangeur De La Vérendrye.

 180917_1169_photos graphistesW.jpgLa réalisation de la portion la plus au sud du projet Turcot comporte un enjeu bien singulier : la gestion de l'eau potable. Photo : ministère des Transports

L'usine Atwater, située dans l'arrondissement de Verdun, traite l'eau de la ville de Montréal, en plus de sept municipalités dans l'ensemble de la région métropolitaine. Sa source d'eau? Le canal de l'Aqueduc, dont une portion se trouve à proximité de l'échangeur De La Vérendrye et de l'autoroute 15 qui sont reconstruits dans le cadre du projet Turcot. Des mesures particulières doivent donc être prises afin de maintenir la qualité de l'eau potable durant les travaux. Avec un enjeu aussi fondamental que l'eau potable, il est impossible d'en faire trop pour limiter les risques.

Usine Atwater plan.png La turbidité au cœur des préoccupations

Certaines opérations, notamment l'enrochement pour protéger le canal lors d'activités de démantèlement, ainsi que la construction du mur de soutènement de la nouvelle autoroute 15 en direction sud, augmentent le risque d'une remise en suspension des sédiments présents au fond du canal. Une telle situation aurait pour effet d'accroître le niveau de turbidité de l'eau, soit sa teneur en particules. Comme mesure préventive, deux imposants rideaux imperméables de 650 mètres de long ont été installés dans le canal afin de contenir les hausses des sédiments qui pourraient être causées par les travaux. Des bouées de mesures ont été installées de l'autre côté des rideaux afin d'avoir une lecture continue du taux de turbidité. À noter également que tous les travailleurs à pied d'œuvre dans le secteur doivent aussi suivre une formation spécifique sur les enjeux relatifs au canal de l'Aqueduc.

 181019_SS_aerien_0048W.jpgLes deux rideaux de turbidité imperméables aux abords de l'échangeur De La Vérendrye. Photo : Air Photo Max

Mesures de protection contre les déversements

Des mesures particulières ont également été mises en place afin de limiter le risque de déversements de produits chimiques dans le canal. Le bris d'équipement ayant été identifié comme le principal aléa, toute machinerie utilisée près du canal de l'Aqueduc fait l'objet d'une inspection particulière. Des équipements électriques ou fonctionnant à l'huile biodégradable sont privilégiés. Même les toilettes chimiques de chantier sont considérées comme un risque potentiel. Pour éviter qu'un bris fasse en sorte que leur contenu se retrouve dans le canal, elles doivent se trouver à au moins 30 mètres de l'eau. Rien n'est laissé au hasard!

Le plan d'action pour la protection du canal de l'Aqueduc a l'avantage d'identifier les risques en amont et de mettre en place des mécanismes afin de les limiter. Non seulement l'usine Atwater est la deuxième en importance au Canada en ce qui a trait à la capacité de production en eau potable, elle est également celle qui produit la meilleure eau aux municipalités du Québec, rien de moins! *

*En 2017, le prix du public du Programme d'excellence en eau potable du ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques a été décerné à l'usine Atwater.

Retour vers le haut


Corridor ferroviaire – Un démantèlement qui va bon train

Un nouveau corridor ferroviaire dans la cour Turcot a été mis en service en août dernier. Que faire maintenant avec les anciens rails ? Retour sur une intervention pas banale : le démantèlement de voies ferrées sur près de 5 km.

IMG_6328W.jpgUne machine bien particulière est utilisée pour démanteler le corridor ferroviaire : le train de rail. Photo : Norda Stelo

Cette vaste opération du Canadien National (CN) s'effectue notamment avec deux machines peu communes : un traîneau et un train de rail. Le traîneau est utilisé dans un premier temps pour désinstaller les rails et les traverses fixés au sol. On enlève tout d'abord manuellement une section du rail pour y installer le traîneau, que l'on glisse sous les rails. La machine est ensuite attachée à une excavatrice. Grâce à l'inclinaison des rails déposés sur le traîneau, la voie ferrée est progressivement retirée du sol au fur et à mesure que l'excavatrice avance.

 2018-11_04_Rail_2.jpg.pngCroquis d'un traîneau sur les rails tiré par l'excavatrice. Image fournie par Norda Stelo

Dans un deuxième temps, le train de rail est utilisé pour ramasser les rails libérés de leur attache au sol après le passage du traîneau. Il est composé de trois parties : une machine qui soulève mécaniquement les rails, 25 wagons pour y déposer les rails et une locomotive qui tire le tout. Une dizaine de travailleurs sont affectés au fonctionnement de l'imposant convoi. À noter que le CN ne possède que trois machines du genre en Amérique du Nord.

Bien qu'il soit plus efficace qu'un démantèlement manuel pièce par pièce, cette méthode de démantèlement doit être réalisée avec minutie pour ne pas endommager les rails une fois qu'ils sont retirés du sol, et ce, jusqu'à leur entreposage dans la cour de triage Taschereau du CN, située dans l'arrondissement de Saint-Laurent. En effet, les pièces en bon état seront réutilisées.

Entamé depuis la fin du mois d'août, le démantèlement des anciennes voies ferrées se terminera d'ici la fin de l'année.

Retour vers le haut


Prochains comités de bon voisinage — Deux dernières rencontres en 2018 

Les comités de bon voisinage ont lieu environ tous les deux mois. Bon nombre de citoyens y participent afin d'être au fait de l'avancement des travaux, de poser des questions et de faire part de leurs préoccupations. L'objectif? Maintenir un dialogue tout au long des travaux du projet Turcot et travailler à la mise en œuvre de solutions communes. Bienvenue à tous!

Prochaine rencontre du comité du Sud-Ouest

  • Le 5 décembre 2018, de 19 h à 21 h, au Centre récréatif, culturel et sportif Saint-Zotique (75, rue du Square-Sir-George-Étienne-Cartier).

    À noter que la rencontre portera essentiellement sur le démantèlement de l'autoroute 15 dans le secteur de Côte-Saint-Paul qui commencera au cours du mois de décembre.

Prochaine rencontre du comité NDG–Westmount–Montréal-Ouest

  • Le 12 décembre 2018, de 19 h à 21 h, Hôtel de ville de Westmount (4333, rue Sherbrooke Ouest)

Voir les dernières présentations dans la section Comités de bon voisinage du site Web.

Retour vers le haut


Entre deux diffusions du bulletin Turcot ou pour plus d'information sur les travaux en cours, nous vous invitons à consulter la section Travaux du site Web. Pour tout commentaire, toute question ou plainte, communiquez avec nous:

Par courriel : turcot.commentaires@transports.gouv.qc.ca 

Par téléphone : 514 873-1372