Septembre 2018


Le pont Saint-Jacques - Un nouveau mât pour Montréal

Le mât le plus connu à Montréal est bien sûr celui du Stade olympique de Montréal. D'une hauteur de 165 mètres, il fait partie du paysage de la ville depuis plus de 30 ans. Le 26 août dernier, un nouveau mât est apparu aux abords de l'échangeur Turcot, celui du pont d'étagement de la rue Saint-Jacques, au-dessus de l'autoroute Décarie.

180905_Pont St-Jacques_0008W.jpg
Le nouveau mât profilé du pont Saint-Jacques : la cavité que l'on peut voir au-dessus des futurs haubans sera couverte de persiennes afin de bien ventiler la structure. (Photo : Édith Martin.)

Avec ses 55 mètres, le mât du pont Saint-Jacques est trois fois plus petit que celui du stade. Il est tout de même un peu plus grand que ceux du pont Papineau-Leblanc, sur l'autoroute 19 (38 mètres), ou que ceux du pont Olivier-Charbonneau, sur l'autoroute 25 (48 mètres).

Pourquoi ériger un mât sur le pont Saint-Jacques? Il faut comprendre que, dans un souci d'intégration urbaine des nouvelles infrastructures du projet Turcot, trois ponts  signature  ont été désignés comme portes d'entrée dans la ville : le pont d'étagement du boulevard de Sainte-Anne-de-Bellevue, au-dessus de l'autoroute 20, le pont du canal de Lachine et le pont Saint-Jacques. Pour ce dernier, il a été décidé de profiter de sa reconstruction pour y ajouter une touche de design avec un mât et des haubans. Ces éléments ont l'avantage de donner une impression de légèreté à la structure, malgré son poids impressionnant de 2 000 tonnes. Or, le mât n'a pas uniquement une fonction esthétique. Les dix haubans qui y seront rattachés jouent un grand rôle au plan structural.

Le mât d'acier a été fabriqué à Québec en trois sections de 14, 40 et 50 tonnes. Une fois livrés au chantier, les énormes morceaux ont été installés en une seule journée à l'aide de deux grues, dont l'une, imposante, pesait 650 tonnes (à titre de comparaison, l'autre grue atteignait seulement 250 tonnes). Fait intéressant, il est possible de pénétrer à l'intérieur du mât et de grimper jusqu'au sommet afin de procéder aux inspections d'usage. On se sert d'un escalier pour monter les 17 premiers mètres et d'une échelle pour la quarantaine de mètres suivants … On comprend alors que les futurs inspecteurs du mât ne devront pas être sujets au vertige!

Cliquez ici pour voir des photos de l'installation du mât.

Retour vers le haut


Saint-Henri-des-Tanneries – En attendant l'expo

À la Une de notre dernier bulletin électronique, l'exposition Saint-Henri-des Tanneries : un village sous la ville prendra l'affiche pendant un mois à la bibliothèque Saint-Henri et ce, à compter du 10 octobre. Avant l'exposition, trois archéologues ayant effectué les fouilles entre 2015 et 2017 ont présenté leur expérience lors d'une conférence gratuite tenue le 26 août dernier à la bibliothèque Saint-Henri.

150918_St-Remi_Pullman_St-Jacques_Archeologie_site_est_1538w.jpg
Fouilles archéologiques du village de Saint-Henri-des-Tanneries. (Photo : Luc Bouvrette.)

Ils ont fait salle comble : plus d'une cinquantaine de personnes ont pu apprécier les explications de ces experts portant sur le fonctionnement des tanneries, les artefacts retrouvés et la fouille archéologique dans son ensemble.

Au cours de l'automne, des groupes scolaires seront invités à des conférences similaires. Différentes présentations auront lieu également pendant l'exposition, l'une d'entre elles portant sur le travail de restauration des artefacts accompli par le Centre de conservation du Québec. Avant le dévoilement de la programmation de l'exposition, pourquoi ne pas lire ou relire l'excellent texte d'André Bergeron, restaurateur au Centre de conservation du Québec, publié dans le bulletin du mois d'août 2016?

Retour vers le haut


Autoroute 15 –  Une opération de démantèlement unique en son genre

Depuis le 4 septembre, la circulation sur l'autoroute 15 en direction nord a été transférée vers les nouvelles infrastructures, et ce, afin de commencer le démantèlement de l'ancienne structure.

 180907_SC_3.D06_0047W.JPG

Mobilisation d'un pare-pierres qui permet d'éviter les projections de débris de démantèlement vers les nouveaux ouvrages. (Photo : Édith Martin.)

La première portion de l'autoroute 15 à démanteler se situe au nord du pont du canal de Lachine. L'intervention est complexe, en raison du milieu confiné, où l'on trouve de nombreux ouvrages de l'actuel ou du futur échangeur, en plus du corridor ferroviaire du CN. S'ajoute à cette difficulté la hauteur des structures, la portion la plus élevée de l'autoroute 15 atteignant plus de 25 mètres.

Opérations exceptionnelles, fermetures exceptionnelles

En plus d'importantes entraves à la circulation ayant cours la fin de semaine jusqu'à la fin de novembre, des fermetures d'envergure seront requises pendant quatre jours, du 9 au 13 novembre afin de démanteler la portion de l'autoroute 15 située directement au-dessus de l'axe de l'autoroute 20 et de la route 136. Pour réaliser cette opération particulière, un important dispositif de pare-pierre (voir la photo plus haut) sera mis en place près des ouvrages environnants afin de les protéger. Les voies ferroviaires devront être recouvertes d'une structure temporaire de protection les recouvrant puisque la circulation ferroviaire sera maintenue en tout temps. Enfin, un système de stabilisation devra être installé près des piles de la structure à démanteler pour les retenir en place pendant qu'on s'attaquera au tablier. Le projet Turcot comporte de nombreuses opérations de démantèlement, mais celle-ci fait figure d'exception.

Restez à l'affût! Plus de détails sur les entraves et les mesures d'atténuation seront publiés dans les prochaines semaines.

 Grande-fermeture-TurcotW.jpg

Plusieurs fermetures importantes seront mises en place dans l'échangeur Turcot entre le 9 et le 13 septembre, notamment  les bretelles liant l'autoroute 20 et la route 136, en en plus de l'autoroute 15 en direction nord.

Retour vers le haut


Twitter – 4 000 abonnés plus tard

TwitterW.png 

En janvier 2016, le compte Twitter du projet Turcot touchait 1 500 abonnés. Depuis, le compte a gagné en popularité, atteignant le cap des 4 000 abonnés au cours du mois dernier.

On constate qu'il s'agit là de 75 abonnements qui s'ajoutent à chaque mois en près de trois ans, témoignant à la fois de l'importance de l'échangeur Turcot et du désir de la population de se tenir informée de la progression du projet ou de celle des travaux.

Si vous n'y êtes pas encore abonné, mettez-vous à la recherche du fil Twitter @MTQ_Turcot. On y publie quotidiennement des photos des ouvrages en construction, des annonces sur de nombreuses activités publiques et, évidemment des nouvelles sur les entraves sont publiées quotidiennement, vous permettant ainsi de tout savoir en tout temps. Abonnez-vous, pour ne rien manquer du projet.

Retour vers le haut


Prochains comités de bon voisinage

Les comités de bon voisinage ont lieu environ tous les deux mois. Bon nombre de citoyens y participent afin d'être au fait de l'avancement des travaux, de poser des questions et de faire part de leurs préoccupations. L'objectif? Maintenir un dialogue tout au long des travaux du projet Turcot et travailler à la mise en œuvre de solutions communes. Bienvenue à tous!

Prochaine rencontre du comité NDG–Westmount–Montréal-Ouest

  • Le 15 octobre 2018, de 19 h à 21 h, Centre Saint-Raymond, (5600, chemin Upper-Lachine, Montréal)

Prochaine rencontre du comité du Sud-Ouest

  • Le 23 octobre 2018, de 19 h à 21 h, au Centre récréatif, culturel et sportif Saint-Zotique (75, rue du Square-Sir-George-Étienne-Cartier).

Voir les dernières présentations dans la section Comités de bon voisinage du site Web.

Retour vers le haut


Entre deux diffusions du bulletin Turcot ou pour plus d'information sur les travaux en cours, nous vous invitons à consulter la section Travaux du site Web. Pour tout commentaire, toute question ou plainte, communiquez avec nous:

Par courriel : turcot.commentaires@transports.gouv.qc.ca 

Par téléphone : 514 873-1372